AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Comme vous avez pu le constater beaucoup de première classe dans le titanic. Merci de privilégier les autres classes et l'autre navire (hors scénario évidemment). La première classe pour le titanic est donc BLOQUÉE Rappel: 3 scénario par personnes (pris ou pas) pas plus, avec un avatar qui peut être réservé les deux autres aux choix. Il faudrait également penser à commencer les rp's ce week-end. Bisous le staff

Partagez | 
 

 "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 09/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 13
♆ âge du personnage : 28 ans
♆ métier : Couturière.
♆ statut marital : Veuve, mon mari est décédé suite à une longue et douloureuse maladie.

MessageSujet: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 12:25



Pénelope "Poppy" Elisabeth De Richebourg
 Natalie Dormer

Carte d'embarquement
Paquebot ⚓︎ Titanic
Lieu d'embarquement ⚓︎ Cherbourg
Classe ⚓︎ 2nd .
Destination ⚓︎ New York
Motif(s)  ⚓︎ Repartir à zéro avec sa meilleure amie, sa mère et sa fille.

Carte d'identité
Nom de famille ⚓︎ De Richebourg
Prénom(s) ⚓︎ Pénelope, Elisabeth, surnommé par tous "Poppy"
Date de Naissance ⚓︎ 16 Août 1884
Lieu de Naissance ⚓︎ Paris
Âge ⚓︎ 28 ans
Origines ⚓︎ Française
Métier ⚓︎ Elle n'exerce pas son talent en tant que métier, pour ne pas être mal vue par les autres, mais elle est couturière par passion, elle créée elle même ses robes, sous-vêtement, et elle s'était fait une petite clientèle dans la petite bourgeoisie près dans les provinces de Paris.
Statut marital ⚓︎ Veuve
Orientation sexuelle ⚓︎ Hétérosexuelle

Physique et Caractère
Les apparences sont trompeuses. En effet, Poppy est une femme d'allure douce, toujours soigné, son calme est difficile à rompre. On la voit rarement sans un sourire aux lèvres, savourant chaque instant de la vie comme le dernier. Ayant perdu son père, son frère et son mari, elle sait que la vie est courte. Elle mettra toujours en avant la seule famille qui lui reste, sa mère et sa fille. Elle est une mère aimante, qui ferait tout pour sa fille.
Polie, elle n'en reste pas moins une personne avec beaucoup de répartie et qui trouve toujours les mots qu'il faut pour exprimer ses idées sans blesser, et pour convaincre son auditoire. Elle aurait put être actrice, tellement elle peut être persuasive, sans pour autant être manipulatrice. Elle a ses idées, ses envies, et ne répond pas toujours à ce que l'on attend d'une femme de son époque. Elle estime qu'une femme devrait pouvoir faire certains choix elle même, et ne démord pas la dessus. Sans pour autant s'affirmer féministe, elle admire en secret ces femmes qui se battent pour leur liberté. Son premier mariage étant un mariage arrangé par sa famille pour régler certaines dettes, elle rêve un jour de trouver le véritable amour,  elle souhaite se remarier, refaire sa vie sans que personne ne lui dise quoi que ce soit.

Physiquement, elle porte ses long cheveux brun souvent lâché, avec d’élégante anglaise. Elle fait souvent ressortir ses yeux, ce qu'elle préfère chez elle. Toujours propre sur elle, tirée aux quatre épingles. Elle n'aime pas sortir sans être bien coiffée et bien habillée. Elle porte les robes de sa création pour les faire voir et les vendre, afin de survivre et faire vivre sa fille comme elle peut. C'est comme ça qu'elle fait paraître qu'elle est un peu plus riche que ce qu'elle ne l'ai vraiment. Une petite chose gâcherait presque son apparence de princesse, elle a la sale petite manie de fumer. Jamais devant sa fille, mais lorsqu'elle s'amuse ou qu'elle se sent mal, elle s'allume une cigarette.

Derrière l'écran
Nom / Pseudo ⚓︎ Titania
Âge ⚓︎ 26 ans
Comment tu as connu TLMH ⚓︎ Facebook
Ce que tu penses de TLMH ⚓︎ J'aime le contexte, il change tellement des forum habituel j'aime le design aussi, et il m'a de suite inspiré.
Avatar choisi ⚓︎ Natalie Dormer
Groupe choisi ⚓︎ Noeud D'Ecoute
Inventé ou scénario ⚓︎ Inventé
Présence sur le forum ⚓︎ 4/7
Suggestion/dernier mot ⚓︎ J'aime les sushis  3
Survie de votre personnage ⚓︎ 80/100
Code du règlement ⚓︎ Iceberg is Coming

css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha


Dernière édition par Poppy E. De Richebourg le Mar 9 Juin - 17:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 09/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 13
♆ âge du personnage : 28 ans
♆ métier : Couturière.
♆ statut marital : Veuve, mon mari est décédé suite à une longue et douloureuse maladie.

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 12:25


This is the story of my life

Paris, 1881
Cette histoire commence ici, avec un mariage. Arrangé par deux familles riche de Paris, Catherine Howard et Henry Joillère s'unirent pour le meilleur et pour le pire sous les yeux de Dieu le 14 mai 1881. Mon père était un patron d'entreprise en vogue, homme d'affaire avec une poigne de fer dans un gant de velours. Tout ce qu'il touchait se transformait en or. Ma mère venait d'une ancienne famille riche anglo-française qui avait tout perdu, et à qui l'union profitait grandement. Elle était connu pour être assez frivole avant son mariage, mais mon père n'en fit rien, de toute façon, il souhaitait juste une femme pour s'occuper de la maison et faire des enfants. Et surtout un fils.
L'union de ces deux être fut consommé le soir même du mariage, et celle qui sera plus tard ma futur mère tomba enceinte rapidement. Malheureusement, elle fit une première fausse couche  en octobre 1881, à cinq mois de grossesse. Elle retomba enceinte peu de temps après, et accoucha d'un petit garçon en Septembre 1882, nommé Edouard Henry. L’éducation du fils fut pris en charge par notre père, sévère mais juste. Il avait dans l'espoir qu'un jour, il reprenne l'entreprise familiale, et d'assurer la continuité de notre famille. Il ne souhaitait pas d'autre enfant, mais Catherine retomba enceinte en Novembre 1883.
La grossesse fut compliqué, en sachant que mon père ne voulait de second enfant, il a été très froid avec ma mère pendant ces neuf mois. Et en plus de cela, des soucis de santé on fait qu'elle n'a pas put se lever durant les quatre derniers mois. Le 16 Août 1884, elle donna naissance à une jolie petite fille très vigoureuse. Autrement dit, moi. Et c'est en me voyant pour la première fois que mon père craqua littéralement, s'excusant même de son attitude durant ces neufs mois. Je fus nommée Pénélope Elisabeth, comme mes deux grands-mères.

Nous vivions dans un manoir a une demi-heure de la capitale française. De ce que je me rappelle de mon enfance, j'étais très proche de mon grand frère. Nous n'avions pas beaucoup d'écart, et je me sentais en sécurité avec lui. Nous avions des leçons de lecture, de calcul par un professeur, et ma nourrice m'apprit très tôt à coudre, ce qui devint une passion au fil des années. C'était la seule chose qui me faisait tenir en place. J'étais assez turbulente, intenable, je ne voulais que jouer ou coudre. La musique ou la peinture, je n'en avais que faire, même si j'ai appris à jouer parfaitement du piano et du violon. Ma nourrice était une perle car elle réussissait la plupart du temps à me canaliser. Mon frère aussi savait me sermonner et cédait la plupart du temps à mes caprices quand je voulais sortir dans le jardin. Et j'étais aussi une miss catastrophe, toujours à inventer des bêtises, entraînant mon frère dedans. Grimper dans les arbres avec une nouvelle robe et la déchirer, casser ma nouvelle poupée, la faire réparer, puis lui couper les cheveux, servir du thé infecte... Bref, j'en ai fais baver à tout le monde.

Mon père était souvent en déplacement. Parfois, il emmenait mon frère avec lui. Il me ramenait toujours un souvenir : une poupée, un nécessaire à couture, même des robes. C'est à cette âge que j'ai commencé à aimé être jolie, à bien me coiffée, bien m'habiller. Je voulais être une femme avant l'heure. Ma mère commença vers mes dix ans à  m'éduquer pour devenir une femme, une vrai. Comment être docile et accepter mon destin de futur épouse parfaite. Et quand j'ai eu mes premières règles, elle m'a apprit comment ne pas tombé enceinte, et à surtout ne pas usée de mes charmes sur les hommes, sauf sur mon futur mari quand je serais mariée.

Je me suis calmée avec le temps, apprenant à me contenir, et à garder toute ma malice pour les moment opportun. Le temps passait, et je m'éloignais un peu de mon frère, qui partait de plus en plus avec mon père pour apprendre son métier. J'étais souvent avec ma mère, développant de plus en plus mes créations, faisant des robes, des sous-vêtements, et même des chapeaux. Mon père me trouvait douée et me payait mes fourniture pour créer. Tout allait très bien dans notre monde. Jusqu'au jour où...

Je devais avoir 16 ans, et mon père était partit avec mon frère en bateau pour les Amériques. C’était en l'an 1900. Je m'en souviens comme si c'était hier. Un courrier cacheté qui arrive, et ma mère qui s'effondre au sol en pleures. Je récupérerais le courrier d'une main fébrile et m’effondrait à mon tour. Le bateau avait coulé,  mon père et mon frère sûrement mort en mer. Nous perdions deux êtres chers à nos cœur. Mais pas seulement. L'entreprise de mon père ne se portait pas aussi bien qu'il le disait, et le peu d'argent qu'il nous restait, nous l'utilisions pour rembourser nos dettes. Et c'est ainsi que nous nous retrouvions dans une situation de détresse, seules face à un monde qui favorisait les riches, et qui n'en avait que faire de ceux qui avait tout perdu.

Versailles, 1905
Cinq années s'étaient écoulées. Cinq durs années de batailles où j'exerçais ma couture pour gagner un peu d'argent, en faisant des points pour réparer, parfois même des vêtements quand on me fournissait les tissus, et ma mère faisait le ménage chez des personnes pour nous nourrir. Nous étions logée dans une petite chaumière, perdu au milieu de nulle part. Nous nous battions pour vivre. Nous n'avions pas grand chose, mais nous avons essayé d'être heureuse. Puis ma mère tomba malade. Une fièvre qui aurait put la tuer. C'est à ce moment que je me suis rendue chez un médecin de la ville, avec le peu d'argent que j'avais, un certain Dr De Richebourg, le priant de sauver ma mère. J'aurais fais n'importe quoi pour cela. Et c'est à ce moment que nos vies on prit une nouvelle tournure. En échange des soins du docteur, j'acceptais d'épouser son fils, médecin en apprentissage. Il était un peu plus âgé que moi, 23 ans, mais il n'était pas laid en soit.
Ma  mère fut sauvée, mais garda des séquelles de cette maladie. Affaiblie, elle marchait désormais avec une canne. Au petit soin avec nous, les De Richebourg nous accueillirent dans leur demeure. Mon futur mari, aussi gentil soit-il, était un peu ennuyeux. Il ne cherchait en moi que ce qu'un homme de l'époque cherchait en toutes femmes : une bonne mère au foyer capable d'enfanter. Je me contenais un maximum pour ne pas mal paraître.

Le mariage fut célébré le 21 janvier 1906. La nuit de noce fut éprouvante. Je n'en savais que la théorie, et je ne pouvais que prier Dieu de me porter secours durant cette "épreuve". Les yeux clos, je le laissais faire sa petite affaire, si on pouvait dire ainsi. Ma mère m'avait prévenu que ce n'était pas agréable la première fois. Mais les suivantes n'étaient pas plus agréable que la première. J'espérais juste tomber rapidement enceinte. Et cela arriva au bout de quelques mois.
Pendant ces neufs mois, je refusais qu'il me touchait. Nos conversation se faisaient rare, j'essayais d'attiser un peu son intérêt. Ma mère me tenait compagnie tout les jours, et ce jusqu'à l'accouchement. Je donnais naissance à un ravissante petite fille : Marie Catherine. A ce moment précis, je décidais de vouer ma vie à ce petit être. Elle serait ma vie, je la protégerais de tout. Mon époux ne s'occupait que très peu de nous. Nous dormions ensemble, il me touchait que pour me grimper dessus. Il voulait un fils, je pense. Il me payait néanmoins la seule chose que je demandais : du tissus, du fil, des aiguilles pour créer.
Je passais mon temps entre éduquer ma fille, ma passion et certaines amies. Une en particulier. Une dame de mon âge rencontré à Versailles. Elle devint rapidement une proche. Anne, marié à un ingénieur, qui me poussa à devenir un peu plus sûre de moi. Elle était vraiment féministe, elle s'était mariée par amour, et défendait ses positions. Elle m'inspirait chaque jour. Et elle m'apprit même que l'on pouvait faire l'amour par plaisir et non pas par obligation. Mais c'était compliqué quand on n'aimait pas la personne avec qui l'on était. Elle me faisait sortir, et c'est ainsi que je pu constater que mon charme ne laissait pas indifférent. Oh non, je n'ai jamais trompé mon mari, mais je me laissé aller dans des jeux de séduction qui faisait du bien à mon ego et à mon moral.
Cette fréquentation ne plaisait pas à mon mari, qui tentait de m'empêcher de la voir. Mais son travail était si prenant, que la journée, il ne pouvait me retenir. Nous étions tels des inconnus, nous ne parlions presque plus. J'étais toujours celle qui allait vers lui, mais lui me rejetait.


En septembre 1907, une étrange fièvre le gagna. Il ne savait pas d'où cela pouvait venir. Je pris sur moi et resta à son chevet chaque jour qui passait. Je n'étais pas rancunière et il avait besoin de moi. J'avais été éduqué pour ça. Cela dura un an et demi, et il était de plus en plus faible. Il décéda en mars 1909, me laissant veuve, seule avec ma mère et ma fille. J'avais de l'argent de côté, assez pour vivre aisément, mais je faisais attention. j'avais vécu assez dans la misère pour ne pas vouloir la faire vivre à ma fille.
J'ai porté le noir assez longtemps, par respect pour mon regretté mari. J'ai attendu deux ans avant de revivre normalement. En quête d'un nouveau mari, que cette fois j’épouserais par amour, et non plus par nécessité. Je souhaite suivre l'exemple de mon amie. C'était son idée à elle de partir en Amérique pour refaire nos vie. Nous avons réserver nos tickets en seconde classe pour son mari, ma mère, ma fille, elle et moi. Quoi de mieux pour recommencer à zéro qu'un long voyage vers le nouveau continent ?


Dernière édition par Poppy E. De Richebourg le Mar 9 Juin - 15:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 71
♆ âge du personnage : 24 ans
♆ métier : hotesse de bord
♆ statut marital : célibataire

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 15:01

Bienvenue ma belle ... je sais pas si je ai le droit de te le dire même si je suis pas validée mais bon ... j adore ton histoire en tout cas ... 3

_________________
Bella
La vie ne sert à rien d'être vécu si elle n'est pas vécu passionnément et en total accord avec soi même...  © Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 09/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 13
♆ âge du personnage : 28 ans
♆ métier : Couturière.
♆ statut marital : Veuve, mon mari est décédé suite à une longue et douloureuse maladie.

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 15:26

Merci beaucoup 18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 27/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 43
♆ âge du personnage : 26 ans
♆ métier : Soudeur
♆ statut marital : Célibataire

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 15:28

Mademoiselle ! :)
Bienvenue parmi nous 8

_________________
    hard to choose
    Cause she's the girl that I never had. She's the heart that I wanted bad, the song I heard on the radio that made me stop and think of her. And I can't, I can't concentrate anymore. And I need, I need, need to show her what her heart is for, it's been mistreated badly. Now her world has started falling apart.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 09/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 13
♆ âge du personnage : 28 ans
♆ métier : Couturière.
♆ statut marital : Veuve, mon mari est décédé suite à une longue et douloureuse maladie.

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 15:31

Merci jeune homme 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 46
♆ âge du personnage : 23 ans.
♆ métier : acteur.
♆ statut marital : célibataire.

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 17:26

Bienvenue, bon choix d'avatar 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 09/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 13
♆ âge du personnage : 28 ans
♆ métier : Couturière.
♆ statut marital : Veuve, mon mari est décédé suite à une longue et douloureuse maladie.

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mar 9 Juin - 18:51

Merci 3 J'aime tellement Natalie Dormer 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre non validé
avatar

is talking to you
you better listen



♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 11

MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   Mer 10 Juin - 22:53

BIENVENUE À BORD MOUSSAILLON
Souquez les artimuses!


Le petit mot de l'admin
j'adore tout simplement ton histoire, c'est vraiment super et très agréable a lire. Ton personnage est intéressant, garde moi un petit lien hein! .

Ce qu'il te reste à faire

Fais tourner les turbines
Te voilà désormais prêt à t’élancer dans la vie du forum, maintenant que ta fiche est validée ! Vérifie bien que tu as ton gilet de sauvetage sur le dos, ou de regarder quand tu traverses avec ces nouveaux chauffards et n’oublie pas de recenser ton avatar, pour éviter qu’on te voler ta trogne. Si tu comptes vivre quelque part, même si le pont là-bas il a l’air sympa et qu’y a une bonne ambiance, viens faire ta demande ici. D’ailleurs si tu veux pouvoir t’offrir un logement, oublie pas non de venir pointer ton métier. Ensuite tu viens de débarquer, mais on est pas à l’abri d’un imprévu alors au cas où t’en as besoin, viens signaler une absence. C’est tout bon ? Alors passons à l’étape suivante!

Largues les amarres
Maintenant que l’administratif c’est fait, il est temps de faire dans le social - non on te demandera pas d’aller nourrir les orphelins du coin - en postant une fiche de liens, afin que les autres puissent venir cerner les grandes lignes de ton personnage et s’y lier. N’oublie pas non plus d’aller poster chez les autres, parce que si tu attends dans ton coin, sans faire bouger, j’suis pas bien certaine que ça fonctionne tout à fait. Et si tu veux pouvoir y voir plus clair dans tes rps et ta liste d’attente, viens par ici pour tenir ton journal de bord. Tu t’es lié avec les autres membres mais ça ne suffit pas ? Tu as besoin de liens très spécifiques, de personnages cruciaux ? Viens ici poster tes scénarios. Tout comme tu peux lister les membres de ta famille que tu attends par-là. Bon et bien si c’est tout bon pour toi, ne reste plus qu’une dernière partie avant de te lancer.

Mets le cap
N’oublie pas, moussaillon, que si tu es inscris c’est pour participer à la vie du forum et son ambiance et cela passe par les rps que tu postes, les demandes que tu fais pour les liens, mais aussi l’accueil que fais aux nouveaux. Alors oui la partie rp est importante, d’ailleurs si tu ne sais pas comment présenter tes posts il existe un modèle ici.. Mais n’oublie pas aussi de flooder!

Et surtout, régale toi mon petit mousse!
css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________
5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
is talking to you
you better listen




MessageSujet: Re: "Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Méfiez vous des apparences..."- Poppy E. De Richebourg [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Méfiez-vous des gosses !
» Méfiez vous des ""ont dit""
» Des Chiffres et des Lettres...Méfiez-vous des moustachus!
» Gallardonnais et naises, méfiez-vous !
» Victor Lanoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TITANIC ♆ Let's make history :: Boarding Pass :: Billets d'embarquements :: Passagers acceptés-