AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Comme vous avez pu le constater beaucoup de première classe dans le titanic. Merci de privilégier les autres classes et l'autre navire (hors scénario évidemment). La première classe pour le titanic est donc BLOQUÉE Rappel: 3 scénario par personnes (pris ou pas) pas plus, avec un avatar qui peut être réservé les deux autres aux choix. Il faudrait également penser à commencer les rp's ce week-end. Bisous le staff

Partagez | 
 

 • Jared van Hammer •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen



« You might be afraid for your life »
♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 32
♆ âge du personnage : 32 ans.
♆ métier : Ouvrier Mécanicien- Chien de la Mafia
♆ statut marital : I'm running free

« Il se peut que les choix que nous faisons nous amènent un jour à prendre conscience que nous sommes mortel. »


MessageSujet: • Jared van Hammer •   Lun 8 Juin - 18:59



Jared « Red » van Hammer
 Charlie Hunnam

Carte d'embarquement
Paquebot ⚓︎ Titanic
Lieu d'embarquement ⚓︎ Southampton
Classe ⚓︎ Équipage
Destination ⚓︎ New York
Motif(s)  ⚓︎ En filature incognito pour réclamer de l'argent à un certain fugitif

Carte d'identité
Nom de famille ⚓︎ van Hammer
Prénom(s) ⚓︎ Jared, mais on le connait plus souvent sous "Red"
Date de Naissance ⚓︎ 19 mars 1888
Lieu de Naissance ⚓︎ King's Lynn, Angleterre
Âge ⚓︎ 32 ans
Origines ⚓︎ Anglo/Allemand
Métier ⚓︎ Soldat à la botte de la famille mafieuse de Vito Genovese depuis une dizaine d'années. Il est chargé du sale travail. Recel, extorsion, récolte et passage d'informations, deal, disparition de corps, etc.. Il détient également un brevet de mécanicien
Statut marital ⚓︎ Célibataire
Orientation sexuelle ⚓︎ hétérosexuel

Physique et Caractère
Aux premiers abords, Red a tout de l'homme marginal et quelque peu en marge de la société qu'on s'abstiendrait bien de croiser au coin de sa rue. C'est probablement sa carrure travaillée et non-négligeable, en plus de sa tignasse blonde le plus souvent détachée sur ses épaules, qui forcent le respect. Il a ce quelque chose dans l'attitude, de bestial et d'un calme troublant, qui contraste clairement avec son côté "négligé" mais, généralement, tout se passe dans le regard. Red est doté d'yeux noisettes dont la teinte émeraude est clairement prononcée et, ils sont sa principale arme. Aussi perçants que tranchants, ils ne ratent rien. C'est ici que son infaillible minutie opère. Calme, et réfléchi, rien ne lui échappe. Red scrute et analyse les moindres faits et gestes dans une discrétion interdite, anticipant dès lors toute éventualité dans la situation, pour emmagasiner ce qui lui importe ou a un quelconque intérêt. Efficace, il sait réfléchir avant d'agir et se contient bien de céder à ses quelques pulsions colériques et nerveuse qu'il se borne à refouler en adoptant toujours une attitude impassible dans les situations les plus extrêmes.
Pour le reste, il est avant tout malin et très beau parleur- sans dire qu'il court obligatoirement les jupons-, Jared sait en effet user de sa langue avec pragmatisme et est un as dans l'art de la corruption et autres immoralités. Tant pécheur que prêcheur, il n'a aucune difficulté à se faire passer pour le plus inoffensif des amis avant de poignarder de sang froid sa cible mais, il semble totalement désemparé face à son évidente addiction à certains vices dans lesquels il se complet afin "d'être en paix" avec lui-même. Sa façon à lui de ne pas être hanté par quelques remords douteux.. ou simplement le souvenir d'un visage qui suffisait à faire de lui un homme bon.
En somme, mieux vaut ne pas réellement chercher à gratter sous cette carapace de nerfs et de sournoiserie, au risque d'y trouver un homme bien plus torturé que d’apparence.

Derrière l'écran
Nom / Pseudo ⚓︎ Titi/Dusty/Quennie
Âge ⚓︎ 22 ans bien entamés
Comment tu as connu TLMH ⚓︎ Via Kusum' qui sait faire de la bonne pub, comme toujours \m/
Ce que tu penses de TLMH ⚓︎ J'avoue, Titanic c'est vraiment pas mon dada. Mais le côté naufrage et après naufrage m'a trop séduite j'ai pas pu résister ** Et puis après lecture du contexte bien global, on est quand même loin de l'ambiance guimauve alors... Rock'n'roll !
Avatar choisi ⚓︎ Charlie Hunnam
Groupe choisi ⚓︎ Noeud de Capucin
Inventé ou scénario ⚓︎ Inventé
Présence sur le forum ⚓︎ Normalement régulière, mais j'ai un petit de bientôt 4 ans, et une tribu de cinq autres personnes à gérer alors je risque d'avoir des petits moments où j'aurais pas trop le temps mais je réussis toujours à me recaler.
Suggestion/dernier mot ⚓︎ Euh.. Stay brutal ?
Survie de votre personnage ⚓︎ 50/100 (j'éditerai si besoin j'suis pas sûre d'avoir saisi)
Code du règlement ⚓︎ Iceberg is coming

css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________




Dernière édition par Jared van Hammer le Mar 9 Juin - 15:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/million-miles-away/51238
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen



« You might be afraid for your life »
♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 32
♆ âge du personnage : 32 ans.
♆ métier : Ouvrier Mécanicien- Chien de la Mafia
♆ statut marital : I'm running free

« Il se peut que les choix que nous faisons nous amènent un jour à prendre conscience que nous sommes mortel. »


MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Lun 8 Juin - 19:00


This is the story of my life

Quand on se développe dans l'utérus d'une putain, on s'éveille forcément dans un amas de colère et d'aigreur. On est plus ou moins façonné à partir de rebuts sans pour autant être considéré à l'état de résidu et, néanmoins, c'était clairement ce que Jared incarnait alors que sa mère l'expulsait de son corps avec hargne dans cette piaule lugubre de la rue St. James, en plein King's Lynn.

Le début de l'année mille neuf cent quatre vingt huit. Pas vraiment une époque à naître avec ce froid mordant qui s'infiltre sournoisement dans toutes les maisons mais, pourtant, le rejeton van Hammer semble des plus vigoureux. Rita, sa génitrice, a vite reprit les passes après l'accouchement et ne semble pas plus préoccupée que ça par le fait que son bâtard soit élevé par les nombreuses femmes que la maison offre. Après tout, c'est bien la seule famille qu'il connaîtra jamais et, il est clair qu'elle n'a pas le temps d'assumer les aléas du métier.
Originaire d'Allemagne, cette dernière a quitté le pays deux ans auparavant pour suivre aveuglément- et guidée par son jeune coeur de donzelle en quête de passion- ce magnifique Lord qui n'avait eut de cesse de lui conter les merveilles raffinées d'Angleterre et les perspectives bourgeoises d'un avenir qu'il semblait prêt à lui offrir. Un rêve tombé du ciel dans lequel elle s'était fourvoyée, comme tant d'autres. Bercée par les illusions d'un prédateur aussi vieux que sa ruse, poussée par des pulsions qui n'avaient tout simplement pas lieues d'êtres en cette époque machiste... Rita s'était tout bonnement vendue. A peine avait-elle foulé le sol britannique que la jeune Allemande disait adieu à ses rêves de liberté, emprisonnée dans son propre corps qui ne lui appartenait plus. C'était probablement ce qui la conduisait aujourd'hui à ne plus se considérer. A n'être qu'un appât de chair, une petite "grotte à fortune", comme aimait l'appeler son Lord. Rien qu'une putain brisée, qui avait donné naissance à ce qu'il lui restait de vivant et réel, aussi infimes soient-ils.
Ainsi, Jared grandit à l'abri des regards des clients dans la maison close, gardé à tour de rôle par les femmes de joies qu'il rendait totalement folles. Une petite mascotte dont était bien secrètement fière l'Allemande qui paraissait toujours sévère et exagérément distante, se refusant à tout geste affectueux devant les regards de ses semblables. Il ne devait pas être une faiblesse. Il ne devait pas s'habituer à cette vie de misère, même si elle était incapable de l'abandonner. Et pourtant, le petit homme alors âgé de trois ans n'aurait pas le choix puisque Rita enfantait de nouveau et, un peu moins de neuf mois plus tard, naissait la seule personne qu'il aimerait jamais dans toute sa misérable vie. Lena van Hammer. Petite prématurée au corps frêle qui avait également affaiblit leur mère durant l'accouchement plus que douloureux. Une naissance de fortune, dans cette même chambre où Red avait vu le jour mais, avec beaucoup plus de complications. La fière allemande contractait une hémorragie interne plutôt sévère et, malgré tout les bons soins inefficaces des autres prostituées, succombait deux jours plus tard dans sa prison de vices. Une perte qui affectait grandement la maison puisqu'au fil du temps, Rita avait adopté la place de matriarche et, désormais, les deux enfants n'avaient absolument plus aucune attache qui soit.
C'est donc pleines de culpabilité et de pitié que les autres femmes continuèrent de prendre soin d'eux comme elles le pouvaient, en s'en occupant chacune leur tour après leurs passes à la manière de mères de substitution qui auraient en quelque sorte une dette envers les deux orphelins. Ce n'était pas une vie facile mais, au fond, ils étaient le seul réconfort auquel elles avaient eu le droit depuis qu'ils étaient nés et, Jared était un petit garçon tout à fait adorable. Discret, très éveillé, il était capable de s'amuser seul et en silence pendant quelques petites heures tant que sa soeur était à proximité. Alors qu'elles avaient craint pour sa santé mentale après le décès de Rita, les filles avaient été surprises de constater que Jared avait très bien saisi la place de sa cadette dans sa vie et il avait dès lors prit son rôle d'aîné du haut de ses trois ans comme si ça avait coulé de source. Sans pouvoir se l'expliquer, elles savaient que le petit garçon était conscient que leur mère ne reviendrait plus mais, il n'avait pas réellement idée de ce qu'était la mort et, ce n'est qu'une fois l'âge de cinq ans atteint que Jared prenait alors conscience de la situation, peu à peu. Il savait que les femmes de la maison n'étaient pas leurs mères mais, il les connaissait depuis toujours, et c'était chez lui ici. De plus, Lena était un nourrisson fragile et elle avait besoin d'énormément d'attention. Meryl- l'une des putains qui s'occupaient d'eux, et probablement la plus maternelle de toutes-, lui avait expliqué que sa petite soeur était sortie trop tôt du ventre de sa mère et que, par conséquent, son corps n'avait pas eut le temps de grandir complètement, ce qu'il avait saisi sans réellement chercher à comprendre. D'après le médecin local, la petite souffrait probablement d'un problème cardiaque mais... ce fût tout ce qu'il pu indiquer. Le Lord tolérait déjà leurs présences, il ne paierait sûrement pas une quelconque intervention alors, très vite, Jared du intégrer dans son esprit de petit garçon salement amoché par la vie que sa petite soeur pourrait également disparaître du jour au lendemain.
Quoi de mieux pour forger un esprit ? C'est ce qui fait que le jeune van Hammer s'épanouit en profitant de chaque instant. En se satisfaisant de la moindre réjouissance de Lena qui, malgré les attentes pessimistes de leur entourage, s'éveillait tout aussi bien malgré sa fragilité. Il fallait dire, son grand frère veillait. Il s'assurait toujours à ce qu'elle ne manque de rien malgré leur hygiène de vie peu commune et plutôt sommaire et, il était clair que cet environnement insalubre n'entachait en rien leur relation plus que fusionnelle. Les deux enfants n'avaient peut-être pas le même père mais, c'était bien le même sang qui coulait dans leurs veines, et jamais rien n'aurait pu les séparer. Pas même les pronostiques douteux du médecin que les filles de la maison se lassaient d'écouter, simplement satisfaite de voir les deux bambins se contenter de cette vie.

Lorsque Jared atteint l'âge de treize ans, il était parfaitement à-même de comprendre sa situation. Non pas qu'il s'en contentait mais, Lena allait avoir dix ans, et elle était tout ce qu'il y avait de plus épanouie malgré sa certaine réserve naturelle. Ils avaient un toit, fréquenté par de nombreux passages aux raisons qu'il taisait à sa soeur mais, au moins, c'était toujours ça. Les filles étaient toujours gentilles avec eux et elles commençaient même à se dresser verbalement contre le Lord lorsque ce dernier menaçait d'envoyer les bâtards à la rue. Cependant... Red comprit aussi très vite que l'endroit n'était clairement pas sain malgré tout l'amour qu'il pouvait y contenir. Il avait beau être jeune et ignorant, grandir aussi misérablement lui avait fait prendre une certaine maturité précoce qui l'avait conduit à penser que, bientôt, leur présence ici aurait un prix bien plus coûteux que le silence et, l'idée que Lena puisse être mêlée de près ou de loin aux pratiques illégales de la maison lui était tout bonnement inimaginable. C'est pourquoi l'aîné van Hammer entreprend de fureter en ville la journée à la recherche de quelqu'un qui saurait lui apprendre à travailler et, il trouve là l'âme charitable d'un chef mécanicien en plein deuil de son unique fils. Une occasion plus que favorable pour plaider la pitance, et qui lui paye. Jared devient aussitôt apprenti et met à coeur de pouvoir travailler rapidement pour faire sortir Lena de cet enfer.
Cette même année, Meryl et les autres les encourageaient à partir pour commencer une nouvelle vie en dehors de cette ville de corruption et, c'est de bonne foi qu'elles s'étaient toutes cotisée pour leur offrir une maigre source d'argent afin de les aider à s'enfuir. Ce n'était pas un abandon, c'était une opportunité; celle d'être libre et, Jared ne se fit pas prier pour s'éclipser avec sa soeur après avoir remercié aussi sincèrement qu'il le pu les prostituées qui les avaient élevés. Une séparation déchirante pour la plus jeune, qui avait alors fait pleurer nombre d'entre elles mais, il ne reviendrait en arrière pour rien au monde.

« And then, this is the first time I died. »

Jared a vingt deux ans et tout du rebelle au sang chaud qui lui colle à la peau. Malgré les recommandations des catins de la maison close, les deux jeunes n'ont pas quitté King's Lynn. L'aîné a pu leur trouver une chambre plus au nord, dans la rue jouxtant l'atelier du mécanicien chez qui il travaille depuis des années maintenant et Lena s'occupe de tenir compagnie aux personnes plus âgées qui louent d'autres chambres sous le même toit. La vie n'y est clairement pas plus aisée mais, l'environnement est nettement plus sain malgré la légère insalubrité de l'immeuble et, tant que sa soeur s'y sent à l'aise et en sécurité, Red s'en contente. Il sait qu'elle nourrit l'espoir qu'ils se rendent en France dès que l'occasion se présentera et, il prend soin de mettre un peu d'argent de côté dès qu'il le peut afin de pouvoir peut-être concrétiser ce projet qui semble être tout ce qu'ils tiennent.
Le quartier est tenu par un tout un groupe aux activités douteuses que tout le monde tait, par peur. Chacun paye son loyer quand il le doit sous peine de se voir accidentellement estropié et, c'est la mâchoire serrée- et sous les conseils avisés de son patron- que Red se plie à cette loi avec une certaine rancoeur amère. Il est grisé de constater que sa soeur et lui ne briseront jamais leurs chaînes de cet endroit de damnation et, c'est ce qui le motive à travailler d'arrache-pied, quitte à parfois y rester une partie de la nuit. C'est à cette époque également qu'il se met à participer à quelques combats illégaux pour épaissir de peu leurs maigres revenus- en comptant sur le fait qu'il soit victorieux chaque fois ce qui, évidemment, ne fut pas le cas- et Lena s'oppose vite à cette pratique en la découvrant. Malgré tout, Red est tellement obsédé par l'idée de réellement quitter ce pays qu'il n'abandonne pas, même après l'avoir juré à sa soeur, ignorant alors tout de la direction qu'il est en train de s'imposer inconsciemment. Mais après tout.. aurait-il vraiment pu l'éviter ?

Jared et Lena savaient que leur temps avait toujours été imparti et, pourtant, ils ne craignaient aucune aube. Comme si leur lien était tel que même la fragilité de la cadette n'aurait pas d'impact sur cette dernière. C'était exactement cet étrange et puissant attachement qui avait fait tiquer Red alors qu'il se faisait amocher en plein parking désaffecté pour sept misérables livres sterling. Non pas qu'il ait été soudainement frappé par autre chose que le poing de son adversaire mais, le fougueux van Hammer s'était sentit comme parcouru d'un inexplicable malaise l'espace d'une seconde. Une sensation désagréable qui avait ouvert sa garde et qui lui avait fait perdre le combat alors qu'il ne se doutait pas une seconde de la réelle perte de cette sombre nuit. Obnubilé à l'idée d'avoir encore perdu en bénéfice factice, Red n'avait à nouveau ressentit ce malaise qu'une fois arrivé au bout de sa rue, alors qu'il titubait dans la pénombre. L'agitation. Un certain brouhaha contenu. Quelques silhouettes s'échappaient en vitesse de sa montée pour filer à travers les ruelles et le jeune homme se sentait soudainement piqué d'une vive adrénaline alors qu'un cri retentissait de l'immeuble. Oubliant ses contusions, Jared s'était précipité dans la montée avant d'être arrêté dans les escaliers par l'une des occupantes, totalement terrifiée. Cette dernière s'accrochait à lui avec effroi en balbutiant entre ses pleurs et, lorsqu'il cru comprendre ses propos désespérés, le sang de Red se glaçait instantanément. Une peur sans nom s’immisçait dans chacun de ses membres qu'il ne contrôlait plus alors qu'il grimpait le reste des escaliers quatre à quatre mais, il fût promptement stoppé par trois hommes baraqué à son palier qui lui laissèrent juste le temps d'hurler le nom de sa soeur avant d'être passé à tabac sans sommation.
Ce dont il se souvient de cette nuit, c'est que l'angoisse qui l'avait prise n'avait jamais été aussi réelle et, personne n'avait eut besoin de voir quoi que ce soit pour comprendre, tout comme lui. Un accident. C'était un simple accident et, pourtant, à son réveil, Jared savait que c'était tout son monde qui était en train de s'écrouler. On l'avait laissé pour mort dans la rue sans issue, derrière l'immeuble, et, déjà, tout le quartier ne parlait que de ça. Il n'avait même pas eut le droit de pénétrer à l'intérieur, alors qu'il émergeait d'une inconscience qu'il se reprocherait toute sa vie. Les mots l'avaient simplement frappés en plein coeur, comme s'il avait du s'y attendre depuis des années.
Lena était morte.
Elle avait été froidement assassinée lors d'un contrôle de force des hommes de main du quartier. Les témoins affirmaient qu'ils étaient passés à l'improviste pour effrayer les occupants et, sans avoir de réelle explication, on lui avait simplement expliqué que les choses s'étaient envenimées, et que Lena en avait été la triste victime... Une bien funeste histoire. Sordide. Presque trop parfaite. Red croyait devenir fou. Alors qu'on lui interdisait l'entrée de son unique maison, il n'avait eut d'autre choix que de se rendre à l'hôpital du centre, où avait été transporté le corps de la défunte et, c'est exactement à ce moment que quelque chose se brisait à jamais dans l'esprit de Jared.

Ils ne l'avaient pas ratée. Ces salaud n'avaient pas simplement "dérapé". Ils s'étaient amusés et, alors qu'il faisait honteusement face à son corps inerte, Red ne s'était jamais sentit aussi vide. Elle était partie. Pour de bon. Elle l'avait quitté sans prévenir et sans rien lui laisser à quoi se raccrocher. Lena avait été victime de son obsession à vouloir la rendre heureuse et, aujourd'hui, elle ne le serait plus jamais.
C'est à peu près à ce moment que cette colère qui avait toujours dormit au plus profond de lui s'était peu à peu réveillée pour l'animer d'une façon tout à fait sinistre. Dès lors, Red n'était plus que l'ombre de lui-même et il ne tardait pas à prendre contacte avec quelques hommes peu recommandables de la ville pour tenter d'être mit en contacte avec les ennemis directes des hommes qui souillaient les rues de cette ville... La mafia. Si Lena avait toujours tenu à ce qu'il s'écarte le plus de la violence, Red lui, entendait bien en user au possible pour la venger avant de tirer sa révérence. C'est pourquoi il se présentait à Vito Genovese, chef de la famille et Diable de la ville. Une véritable source de corruption au sang froid qui, malgré sa position clairement dominante et préoccupée de surcroît, prit un certain intérêt à convenir qu'un nettoyage de ses rues s'imposaient si, en effet, son "commerce" se trouvait troublé par quelques vermines. C'est là que Red accomplissait sa vengeance. Dans une haine déterminée comme on en soupçonnait pas. Cette nuit là, ça n'avait pas été une vendetta, mais bien une boucherie. Aussi sinistre que la tragédie qui avait engendré tout ça et, pourtant, le jeune van Hammer n'en fut pas satisfait. Comment aurait-il pu ? Les meurtriers de sa soeur étaient peut être morts mais, la cause de leur acte était toujours bel et bien là. Vivant. Au milieu de ses chairs purulentes qui ne le contentaient pas.
Lena s'était toujours battue contre sa propre condition afin d'être toujours présente aux côtés de son frère et, par cette même avidité, il l'avait condamnée en l'abandonnant à son sort une nuit de plus. Rien qu'une foutue nuit de plus. Vivre avec ce fardeau ? Plutôt mourir un millier de fois que d'imaginer passer une seconde de plus sans cet être qui était tout ce qui le raccrochait à cette putain de vie. Un espoir. Même infime, et c'était tout ce qu'elle avait jamais représenté pour lui. Qu'en ferait-il maintenant qu'il n'était plus qu'un souvenir ? C'est sans doutes que Jared décide d'en finir une bonne fois pour toute. Du moins, avant que Vito ne le fasse quérir assez brusquement afin de lui rappeler qu'il lui doit une dette. Dans toute sa plus belle désinvolture, Red lui affirme qu'il offre sa vie en bon joueur mais... Les choses ne semblent pas aussi simples. Après tout, c'est tellement futile, une vie. Surtout quand on en détient déjà plusieurs centaines. Cependant, il est intrigué par ce certain culot alors que le jeune van Hammer lui coupe l'herbe sous le pied et le chef mafieux semble alors être le premier à déceler le potentiel animal qui subsiste au plus profond de l'homme. Il ne le laissera pas partir, c'est certain. Et c'est ce qui se passe. Jared devient un chien de son armée, brisé psychologiquement pendant des mois afin d'être totalement docile aux attentes de Vito. Un bon petit soldat en devenir et, finalement, une fois qu'on a abandonné toute envie d'avancer, ce n'est pas si compliqué de stagner. Red devient ainsi rapidement le bon soldat qu'on attend de lui. Avisé et calculateur. Il n'hésite d'ailleurs pas à enfoncer quelques-uns de ses collègues afin de toujours leur signifier qu'il est un homme libre mais, au fond, a-t-il vraiment envie de s'en aller ? Maintenant qu'on lui a trouvé une utilité ? Il sait que Vito attend quelque chose de particulier de lui mais, en attendant, il doit se contenter d'être l'ombre redoutable qu'il a choisit d'incarner et, lorsque son moment viendra, Jared sait qu'il le sentira.

•••

1912. Si il y a bien une chose que le chef Genovese porte en horreur, c'est de courir après son argent. C'est à peu près ce qui occupe la majorité des journées de Jared qui se voit alors en tête pour une filature particulière. Vito l'informe qu'un de ses clients lui file entre les doigts depuis plusieurs mois déjà pour des raisons financières- par respect, nous ne citeront pas le montant excessif de la somme attendue-, et il attend de son meilleur pion que celui-ci le suive afin d'être certain qu'il puisse rembourser le chef avant qu'il ne décide de le faire éliminer. Une mission banale dont avait l'habitude le jeune van Hammer qui acceptait sans plus de questions.
La cible était un jeune homme répondant au nom de Anthony Barrow. Un inconscient frivole que Red n'avait pas eut de mal à repérer avant de commencer sa filature. Le genre tout à fait banal qui reflétait bien les quelques miséreux ennuis qu'il s'attirait puisqu'un soir, Anthony décontenançait totalement Jared lorsque celui-ci le surprenait en plein homicide... Intervenir ? Sûrement pas. Red ne sacrifierait pas sa couverture pour deux malheureux bourgeois qui, pourtant, allaient donner un tout autre sens au chemin qu'il pensait emprunter... Barrow prenait la fuite en s'emparant de ce qui semblait être des billets et, sans un autre regard en arrière, et Jared décidait d'arrêter là sa filature pour ramener ses constatation à Vito. Clairement, le petit ne pourrait le rembourser que s'il lui prenait l'envie non-surprenante de soudainement braquer une banque mais, lorsque Red lui confiait une possible prochaine fuite de ce dernier, le chef Genovese adoptait une étrange attitude malveillante pour lui signifier qu'il voulait lui passer un message. Il n'y avait pas de temps à perdre et van Hammer devait agir vite si ce qu'il disait s'avérait vrai.
Aussi, il repartait en quête du jeune Barrow lorsqu'il surprit celui-ci en compagnie d'une jeune femme qu'il n'avait clairement pas prévu. Les deux ne lui laissaient pas le temps d'analyser la situation que, déjà, Red réalisait qu'il les suivait jusqu'à Southampton où la mission prenait une allure bien trop étrange pour lui... Ils s'enfuyaient vraiment. Là. Maintenant. Jared faisait face à l'immense paquebot, prostré et, finalement il se détournait en direction de l'extrémité du quai dans un pas déterminé.
Puisque Vito avait exigé de lui qu'il lui passe un message, Red le ferait, et dans le plus grand art. Aussi discrètement qu'il était sournois, le jeune homme n'eut pas de mal à isoler un membre de l'équipage- qu'il avait cerné en tant que mécanicien pour s'assurer un rôle parfait- afin de l'immobiliser en prenant soin qu'il ne se relève jamais, et que son corps ne soit pas découvert avant quelques jours sous les algues gluantes du port, pour tout bonnement prendre sa place au sein de l'équipage, comme si de rien était, et dans l'aisance la plus désinvolte qu'on ait jamais vue.

Habillé de sa tenue de mécano, Jared pénétrait ainsi dans l'intérieur du monstre des mers sans se douter qu'il n'aura jamais été aussi proche de son désir de quitter ce monde.
En bas, tous s'affairent déjà à entamer le périple le plus extraordinaire que cette époque ait jamais connu et Red s'infiltre doucement à travers les couloirs pour gagner les étages. Sur le pont, ses yeux avisés cherchent déjà le jeune Barrow qui semble introuvable lorsque quelqu'un lui rentre accidentellement dedans et, quelle est sa surprise lorsqu'il entend la femme qui accompagnait Anthony s'excuser dans un rougissement avant de se détourner sous son chapeau trop bien ajusté.
Red n'avait rien répondu sous la surprise mais, tandis que son regard suivait la jeune femme s'éloigner, un fin rictus s'esquissait au coin de ses lèvres et, dans une attitude parfaitement innocente et détachée, il lui emboîtait discrètement le pas tout en se faisant la réflexion interne et quelque peu cynique que le voyage risquait d'être des plus enrichissant.



css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________




Dernière édition par Jared van Hammer le Mar 9 Juin - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/million-miles-away/51238
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 94
♆ âge du personnage : 33 ans
♆ métier : Ingénieur en construction aéronautique
♆ statut marital : Célibataire

Your reality is
what you make of it



Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.


MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Lun 8 Juin - 19:01

Oh yeah, bienvenue parmi nous ! 2 8
Tu as raison, on va bien s'amuser 32 enfin ... normalement 41

_________________
    lost souls
    Quand on croit, on croit que le monde n'est pas seulement celui qu'on voit, que le réel n'est pas seulement ce qui est visible. On croit que toute vie à un sens et une importance infinie, que chaque individu sur cette terre porte une promesse qui le lie aux autres, une promesse dont il n'a même pas conscience, la plupart du temps. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen



« You might be afraid for your life »
♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 32
♆ âge du personnage : 32 ans.
♆ métier : Ouvrier Mécanicien- Chien de la Mafia
♆ statut marital : I'm running free

« Il se peut que les choix que nous faisons nous amènent un jour à prendre conscience que nous sommes mortel. »


MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Mar 9 Juin - 15:06

Eheh merci à toi, je compte bien mettre mon grain de sel dans toute cette folie \m/

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/million-miles-away/51238
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 46
♆ âge du personnage : 23 ans.
♆ métier : acteur.
♆ statut marital : célibataire.

MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Mar 9 Juin - 17:27

Bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen



« You might be afraid for your life »
♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 32
♆ âge du personnage : 32 ans.
♆ métier : Ouvrier Mécanicien- Chien de la Mafia
♆ statut marital : I'm running free

« Il se peut que les choix que nous faisons nous amènent un jour à prendre conscience que nous sommes mortel. »


MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Mar 9 Juin - 19:13

Oooh.. Aaron *_____* Merci bien \m/

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/million-miles-away/51238
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 71
♆ âge du personnage : 24 ans
♆ métier : hotesse de bord
♆ statut marital : célibataire

MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Mer 10 Juin - 22:42

et BAM je suis validée alors je passe direct te faire un coucou petit chat sauvage 59

_________________
Bella
La vie ne sert à rien d'être vécu si elle n'est pas vécu passionnément et en total accord avec soi même...  ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre non validé
avatar

is talking to you
you better listen



♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 11

MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Mer 10 Juin - 22:46

BIENVENUE À BORD MOUSSAILLON
Souquez les artimuses!


Le petit mot de l'admin
Ahhhh, j'adore <3 vraiment j'adore, c'était trop bien à lire. J'ai hâte de rp avec toi de nouveau!

Ce qu'il te reste à faire

Fais tourner les turbines
Te voilà désormais prêt à t’élancer dans la vie du forum, maintenant que ta fiche est validée ! Vérifie bien que tu as ton gilet de sauvetage sur le dos, ou de regarder quand tu traverses avec ces nouveaux chauffards et n’oublie pas de recenser ton avatar, pour éviter qu’on te voler ta trogne. Si tu comptes vivre quelque part, même si le pont là-bas il a l’air sympa et qu’y a une bonne ambiance, viens faire ta demande ici. D’ailleurs si tu veux pouvoir t’offrir un logement, oublie pas non de venir pointer ton métier. Ensuite tu viens de débarquer, mais on est pas à l’abri d’un imprévu alors au cas où t’en as besoin, viens signaler une absence. C’est tout bon ? Alors passons à l’étape suivante!

Largues les amarres
Maintenant que l’administratif c’est fait, il est temps de faire dans le social - non on te demandera pas d’aller nourrir les orphelins du coin - en postant une fiche de liens, afin que les autres puissent venir cerner les grandes lignes de ton personnage et s’y lier. N’oublie pas non plus d’aller poster chez les autres, parce que si tu attends dans ton coin, sans faire bouger, j’suis pas bien certaine que ça fonctionne tout à fait. Et si tu veux pouvoir y voir plus clair dans tes rps et ta liste d’attente, viens par ici pour tenir ton journal de bord. Tu t’es lié avec les autres membres mais ça ne suffit pas ? Tu as besoin de liens très spécifiques, de personnages cruciaux ? Viens ici poster tes scénarios. Tout comme tu peux lister les membres de ta famille que tu attends par-là. Bon et bien si c’est tout bon pour toi, ne reste plus qu’une dernière partie avant de te lancer.

Mets le cap
N’oublie pas, moussaillon, que si tu es inscris c’est pour participer à la vie du forum et son ambiance et cela passe par les rps que tu postes, les demandes que tu fais pour les liens, mais aussi l’accueil que fais aux nouveaux. Alors oui la partie rp est importante, d’ailleurs si tu ne sais pas comment présenter tes posts il existe un modèle ici.. Mais n’oublie pas aussi de flooder!

Et surtout, régale toi mon petit mousse!
css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________
5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen



« You might be afraid for your life »
♆ j'ai embarqué le : 08/06/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 32
♆ âge du personnage : 32 ans.
♆ métier : Ouvrier Mécanicien- Chien de la Mafia
♆ statut marital : I'm running free

« Il se peut que les choix que nous faisons nous amènent un jour à prendre conscience que nous sommes mortel. »


MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   Jeu 11 Juin - 8:07

Rooooh merci beaucoup, j'ai hâte de rp alors ça tombe bien qu'on soit tous d'accord xD Merci <3

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atramenta.net/lire/million-miles-away/51238

Contenu sponsorisé
is talking to you
you better listen




MessageSujet: Re: • Jared van Hammer •   

Revenir en haut Aller en bas
 

• Jared van Hammer •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Harry the hammer : problème
» Harry the Hammer
» Ici, on parle de Misha et Jensen, Jared n'est pas de mon vocabulaiire :p
» 6.07 - Hammer Down "CrossOver partie 2"
» 1x09 - Thor's Hammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TITANIC ♆ Let's make history :: Boarding Pass :: Billets d'embarquements :: Passagers acceptés-