AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Comme vous avez pu le constater beaucoup de première classe dans le titanic. Merci de privilégier les autres classes et l'autre navire (hors scénario évidemment). La première classe pour le titanic est donc BLOQUÉE Rappel: 3 scénario par personnes (pris ou pas) pas plus, avec un avatar qui peut être réservé les deux autres aux choix. Il faudrait également penser à commencer les rp's ce week-end. Bisous le staff

Partagez | 
 

 my mistake ⚓︎ Helena & Gideon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 94
♆ âge du personnage : 33 ans
♆ métier : Ingénieur en construction aéronautique
♆ statut marital : Célibataire

Your reality is
what you make of it



Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.


MessageSujet: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Mar 19 Mai - 16:25





     

Helena & Gideon
“My mistake”
M
a première nuit sur la croisière n’avait pas été des meilleures, je regrettais même de m’être laissé embarquer dans l’histoire. Mais si mon père était l’homme d’affaire dans l’histoire, j’étais la tête pensante de l’équipe, et je savais pertinemment bien qu’il ne pouvait faire le voyage jusqu’à New York sans moi. Une raison de plus de lui en vouloir après avoir à peine su fermer l’œil, pourtant bercé par les vagues. Ce matin, je n’avais même pas grand appétit, entre la fatigue et l’air marin qui ne devait pas m’aller si bien. J’engloutis un verre de jus d’orange et quelques viennoiseries bien françaises qui me rappelaient le continent. Après quoi je quittai la table avant tout le monde et montai sur le pont supérieur pour prendre l’air. Je n’allais tout de même pas tomber malade, pas si vite, si ? Le vent frais me fit du bien. Accoudé au bastingage, je me surpris à apprécier la vue, à perte sur l’horizon. Où l’océan allait-il se finir ? J’avais le sentiment étrange que ce voyage n’en finirait jamais.

Je pris une grande inspiration avant de décider de faire le tour de la balade réservée aux gens de première classe. Saluer poliment chaque personne digne de ce nom que je croisais me donnait envie de prendre mes jambes à mon cou. Pourquoi devoir se plier à tant de formalités ? Je soupirai tout en redescendant les marches menant un étage plus bas, sur le pont suivant où se trouvaient mes appartements. J’avançai sans réfléchir à si j’étais dans la bonne direction ou non. Tous les étages se ressemblaient à mes yeux, bien que je n’aie pas encore mis les pieds dans les classes inférieures, et je doutais qu’elles soient aussi luxueuses que les nôtres. Suivant le chemin dont je me souvenais, je pris la première à droite et ensuite la deuxième à gauche, ensuite de nouveau sur la droite. Non mécontent d’être arrivé à destination, j’ouvris la porte dans la volée et pénétrai dans la pièce. Un léger cri de surprise m’extirpa de mes pensées alors que j’enlevais déjà mon manteau. « Oh, pardon, veuillez m’excuser, je pensais être à mes propres appartements. » Ce n’est qu’après m’être excusé que je m’attardai sur la personne que je venais de déranger. Merde ! Je la connaissais. Je la connaissais même très bien. Je baisai automatiquement la tête et fis demi-tour pour m’en aller sans plus attendre, n’ayant aucune envie d’avoir à converser avec cette personne. Avec un peu de chance, elle ne m’avait pas reconnue et j’allais pouvoir continuer ma journée comme si de rien n’était.


             
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

           

_________________
    lost souls
    Quand on croit, on croit que le monde n'est pas seulement celui qu'on voit, que le réel n'est pas seulement ce qui est visible. On croit que toute vie à un sens et une importance infinie, que chaque individu sur cette terre porte une promesse qui le lie aux autres, une promesse dont il n'a même pas conscience, la plupart du temps. ©endlesslove


Dernière édition par Gideon de Villiers le Lun 25 Mai - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 11/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 82
♆ âge du personnage : 30 ans
♆ métier : être une mère et une épouse aimante
♆ statut marital : mariée et mère d'un fils de deux ans

⚓︎

londonienne pure souche ⚓︎ mère d'un petit Charles âgé de deux ans ⚓︎ meilleure amie de Katerina ⚓︎ épouse de Charles II ⚓︎ fan de mode ⚓︎ aime passer son temps libre à faire du point de croix ⚓︎ participe à des oeuvres caritatives pour venir en aide aux plus démunis ⚓︎ a embarqué à Southampton ⚓︎ direction New York ⚓︎ est excitée à l'idée de faire ce grand voyage pour voir le monde ⚓︎ parle bien le français




MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Lun 25 Mai - 12:41

Ce voyage vers les Amériques était en quelques sortes un rêve qui se réalisait. J’étais si impatiente de pouvoir découvrir le monde autour de moi. J’étais reconnaissante envers mon époux d’avoir accepté de le réaliser. Je savais qu’il avait trouvé le moyen de rendre à profit ce voyage pour ses affaires, mais pouvais-je lui en vouloir ? Clairement pas. Jamais je n’irais reprocher à mon époux de trop travailler car je savais que cela lui plaisait et cela nous permettait aussi de nous offrir cette suite de deux chambres. Le paquebot m’impressionnait énormément, je n’arrivais pas à réaliser que l’Homme avait pu réaliser une construction aussi importante. Je n’étais là que depuis une nuit mais je restais toujours aussi ébahi. Jamais je n’avais vu une première classe aussi luxueuse, la descente des escaliers avec son angelot était sans doute ce que je préférais. Le café français était aussi rapidement devenue mon endroit favori avec Katerina. Je pouvais d’autant plus profiter de ce paquebot, que notre nourrice était venu avec nous pour s’occuper de Junior. J’étais d’ailleurs impatiente d’essayer la salle de sport et la piscine. Vous vous rendez compte ? Une piscine.

Même si ma présence sur le paquebot était récente comme pour tout le monde en somme, je commençais déjà à installer une routine. Après tout, le voyage allait être assez long et j’aimais m’installer dans des routines. La veille, j’avais passé une partie de l’après-midi à retirer nos vêtements des valises avec la femme de chambre de notre chambre pendant que la nourrice s’occupait de mon fils. J’aimais m’occuper de ses tâches simples, cela me donnait l’impression de rester sur terre. De plus, je ne trouvais pas ce genre de tâche déshonorante. Enfin bref, la nuit avait été assez difficile pour ma part, les bruits du paquebot restaient forts, comme toujours. Moi qui ne supportais aucun bruit pour dormir n’avait pas arrêté de tourner et virer dans le lit au grand d’espoir de mon époux.

Le matin, nous nous étions tous levé assez tard pour prendre un petit déjeuner continental. Les plats proposés étaient vraiment délicieux et Junior s’était régalé à un point qu’il s’était taché. Le petit déjeuner fini, il fallait donc changer ce petit coquin. J’avais pris la décision de laisser quartier libre à notre nourrice pour qu’elle puisse se détendre. Quant à Charles, il avait déjà pris la poudre d’escampette pour passer du temps avec ses amis. Seule avec mon fils, j’avais eu un peu de mal à retrouver ma cabine, mais un steward adorable m’indiqua le chemin. Je sortis les clefs de mon petit sac en dentelle noire. Ma tenue était assez simple pour la journée, je n’avais pas envie de me chargée. Je me contentais donc d’une longue jupe blanche d’un tissu noble accompagné d’une chemise richelieu bleue marine. Une ceinture noire serrait ma taille. Un chignon rapide mettait en valeur mes boucles à l’anglaise alors que des boucles d’oreilles en diamant relevaient mon visage.

Les clefs dans la serrure, j’ouvrais notre petit coin à nous et faisais entrer Junior impatient d’aller jouer avec d’autres enfants. Le posant sur notre lit, je retirais ses bretelles pour lui ôter sa chemise plus vraiment blanche à cause de la confiture de cerise. C’est à ce moment là qu’une personne entra dans la cabine, me décrochant un cri de surprise. Me retournant rapidement, je fis face à un visage que je connaissais bien. Gideon. Il fut une époque, il était un ami de la famille, mais à la mort de sa fiancée, il disparut totalement. Il s’excusa brièvement et commença à prendre la fuite. Descendant mon fils du lit rapidement pour le laisser jouer au sol avec un cheval en bois qui trainait, je l’interpellais avant qu’il ne quitte complètement la cabine. « Gideon ! » Je ne savais pas vraiment quoi lui dire de plus, mais maintenant, il fallait enchainer. « Cela fait une éternité. »

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 94
♆ âge du personnage : 33 ans
♆ métier : Ingénieur en construction aéronautique
♆ statut marital : Célibataire

Your reality is
what you make of it



Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.


MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Lun 25 Mai - 14:18





     

Helena & Gideon
“My mistake”
M
ais quel imbécile ! Sérieusement, comment étais-ce possible de se planter à ce point ? La faute à cet immense paquebot, bien trop grand, même pour plus de deux-mille personnes. Et la faute également aux personnes en charge de la décoration. Pourquoi avoir fait toutes les premières class de la même façon ? Un jeu de couleur aurait été plus propice afin de s’y retrouver plus facilement. Une autre personne que moi n’aurait d’ailleurs pas hésité à en toucher mot à une personne responsable mais moi, je pensais que ça ne servait de toute façon à rien. Il ne m’avait fallu qu’un coup d’œil en direction de la personne chez qui je venais de faire irruption pour la reconnaître. Helena Steadworthy. Et si elle était là, son mari, Charles, devait l’être également. Si je n’étais tombé sur elle, je serais tombé sur lui, et je ne savais trop quelle était la meilleure des solutions. Espérant qu’elle ne m’ait pas reconnu, je baissai la tête pour m’en aller. « Gideon ! » Espoirs envolés, pris comme un voleur la main dans le sac. Je m’arrêtai net tendis que mon sang se glaçait et que mes muscles se tétanisaient. Il ne restait plus qu’un pas me séparant de la porte afin de prendre mes jambes à mon cou. Nul doute, je courrais plus vite qu’elle, il suffirait que je tourne à un ou deux embranchements et elle perdrait ma trace. À compter du fait qu’elle me suivrait, abandonnant son enfant dans la pièce.

La dernière fois que je l'avais vue, elle était enceinte et radieuse. Je me souviens d’Isabelle, excitée comme une puce à l’idée de chouchouter le petit qui viendrait à naitre. Je me souviens aussi que de voir son amie s’engager dans une nouvelle phase de sa vie lui avait donné des idées très claires concernant le nombre d’enfants qu’elle aimerait avoir, avec moi. Les projets … il suffit qu’ils ne se réalisent pas pour vous envoyer six pieds sous terre. Alors de la revoir là, sur ce bateau, avec son fils et ce sourire parfait sur les lèvres, ça me donnait la nausée puisque c’était assez pour me rappeler tout ce que je n’aurais pas. J’avais envie de lui faire ravaler son sourire et ses dents trop blanches. Ce n’était peut-être pas son souhait, mais en un éclair, elle avait réussit à m’envoyer tout son bonheur à la figure. Je ravalai une boule de salive avant de me retourner vers cette ancienne connaissance. « Helena, je vous en prie, épargnez-moi avec les bienséances. » C’est vrai quoi, oui, ça fait une éternité. Ça fait même deux ans, voir quelques mois de plus. Et si c’est le cas, c’est qu’il y a des raisons, non ? Alors pas la peine de faire comme si nous étions tous les deux ravis de nous retrouver. « Est-ce que vous pourriez faire comme si rien ne s’était passé et que ceci reste entre nous ? Je ne vous ai pas vu, et vous ne m’avez pas vu non-plus. » Ok, elle m’avait reconnu, bravo à elle. Mais je n’avais toujours pas envie de rester, alors si je pouvais m’en aller, ce serait génial !


             
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

           

_________________
    lost souls
    Quand on croit, on croit que le monde n'est pas seulement celui qu'on voit, que le réel n'est pas seulement ce qui est visible. On croit que toute vie à un sens et une importance infinie, que chaque individu sur cette terre porte une promesse qui le lie aux autres, une promesse dont il n'a même pas conscience, la plupart du temps. ©endlesslove


Dernière édition par Gideon de Villiers le Mar 26 Mai - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 11/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 82
♆ âge du personnage : 30 ans
♆ métier : être une mère et une épouse aimante
♆ statut marital : mariée et mère d'un fils de deux ans

⚓︎

londonienne pure souche ⚓︎ mère d'un petit Charles âgé de deux ans ⚓︎ meilleure amie de Katerina ⚓︎ épouse de Charles II ⚓︎ fan de mode ⚓︎ aime passer son temps libre à faire du point de croix ⚓︎ participe à des oeuvres caritatives pour venir en aide aux plus démunis ⚓︎ a embarqué à Southampton ⚓︎ direction New York ⚓︎ est excitée à l'idée de faire ce grand voyage pour voir le monde ⚓︎ parle bien le français




MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Mar 26 Mai - 17:03

Les souvenirs que j’avais partagé avec Gideon et Isabelle étaient d’excellent souvenir. La jeune femme aujourd’hui disparue, il ne restait que son souvenir. J’avais l’image d’une femme douce et charmante. Sa mort avait été une tragédie et une profonde tristesse pour moi. Mais je devais avouer qu’elle avait été éclipsée par la naissance de mon enfant. Je me demandais si nous avions négligé Gideon à ce niveau là. La réponse était probablement oui et une part de moi s’en voulait. Je restais cependant interloquée par la réponse sèche et dure de mon ami… ou du moins, ancien ami de toute évidence. Je fus le souffle coupé face à ce que j’entendais. Son vouvoiement n’était qu’une preuve de la distance qu’il installait de manière très brutale. « Je vous interdit de me parler sur ce ton. » Si j’étais d’une nature douce, je savais parfaitement me montrer moi aussi sèche et dure voir à la limite peste.

Mon sourire avait bien entendu disparu. Qui aurait encore envie de sourire face à ce genre de commentaire. Les deux ans qui avaient passés depuis la mort d’Isabelle et beaucoup de chose avaient semblé changer. Aujourd’hui, Gideon me semblait très mal élever. Tout ce qui faisait de lui un compagnon de conversation agréable semblait avoir disparu. C’était un grand gâchis et malgré moi, je sentais une grande colère montée en moi. Je n’appréciais décidément pas le ton sur lequel il me parlait. Plusieurs bribes de conversation me venaient à l’esprit mais est-ce que cela valait la peine de s’énerver pour cela ? La santé pouvait se montrer si fragile et j’avais comme philosophie qu’il était inutile de prendre le risque de se faire du mal lorsque cela n’en vaut pas la peine.

Cependant une part de moi me disait que je devais bien cela au nom de l’amitié que j’avais Isabelle. Il était clair qu’elle ne comprendrait pas le comportement de Gideon aujourd’hui. Mais il s’agissait sans doute là d’une conséquence de la disparition de la jeune femme. Dans tous les cas, je n’étais pas responsable de la situation. Tout en ne quittant pas les yeux bleus du jeune homme, je gardais une oreille attentive sur mon fils qui jouait sagement. Je devais avouer être chanceuse de ne pas avoir un petit turbulent. « L’amertume tout comme la fuite ne sont pas des choses élégantes. Je suis certaine qu’Isabelle n’apprécierait pas. » Je ne savais pas vraiment vers quoi j'emmenais la conversation et je ne savais même pas si elle allait durer encore bien longtemps, mais c'était la seule réflexion qui m'était venue à l'esprit.

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 17/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 94
♆ âge du personnage : 33 ans
♆ métier : Ingénieur en construction aéronautique
♆ statut marital : Célibataire

Your reality is
what you make of it



Au plus profond de mon corps, dans la moelle de mes os, du sommet de ma tête à la plante de mes pieds, dans le trou de ma poitrine, j'étais certaine d'une chose : aimer donnait le pouvoir de briser l'autre.


MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Mar 26 Mai - 17:37





     

Helena & Gideon
“My mistake”
V
oilà qu’elle le prenait mal. Je levai les yeux au ciel, sentant que mon erreur allait me couter bien plus que je ne l’aurais espéré. « Mis à part cette malencontreuse irruption, je ne vois pas en quoi je vous ai manqué de respect. » Pourquoi donc s’était-elle engagée dans cette voie ? La seule réponse que je pouvais lui donner ressemblait à quelque chose entre le dédain, le mépris et la malice. Elle ne savait décidément pas ce que c’était que de parler mal à une femme. Encore une qui vit bien trop dans son petit cocon, dans sa petite bulle parfaite sans même prendre le temps de regarder ce qu’il se passe à l’extérieur. Et puis j’avais raison, je ne lui avais pas manqué de respect, et si elle ne voulait pas s’éterniser là-dessus, elle ferait mieux de me laisser partir.

Piqué à vif par sa remarque, je me tournai vers elle d’un coup, le regard noir, poings fermés et muscles tendus. « Ne me parle pas d’Isabelle ! Et encore moins de ce qu’elle aurait apprécié ou non. »  Non mais de quel droit elle se permettait de parler en son nom ? Et puis même, je faisais ce que je voulais et agissais comme bon me semblait. Les deux jeunes femmes étaient amies dans le temps, cela m’obligeait-il à entretenir de bons rapports aujourd’hui encore ? Deux années étaient passées, de l’eau avait coulé sous les ponts, ce n’était pas pour qu’elle me rappelle en deux temps trois mouvements tous les souvenirs possibles et imaginables de ma défunte fiancée. Voilà que j’étais maintenant en colère et prêt à sortir de mes gonds, et si elle n’hésitait pas à m’envoyer en pleine figure mon plus grand mal-être, je n’allais pas hésiter à lui renvoyer le sien. « Contrairement à toi, je n’ai pas de remède miracle, je ne peux pas recréer Isabelle ou placer tous les espoirs que j’avais en elle en une autre personne. » Je n’avais pas besoin de le dire concrètement, Helena saurait de quoi je voulais parler. Il y a quelques temps, elle avait fait une fausse couche alors qu’avoir un enfant n’était déjà pas chose aisée, mais maintenant elle avait réussi, et puisqu’elle ne connaissait pas l’enfant qu’elle avait perdu, elle pouvait très bien se consoler avec un autre petit être. Chose que je ne pourrais jamais faire. Isabelle resterait à tout jamais Isabelle et j’aurais beau rencontrer toutes les femmes du monde, aucune d’entre elles ne serait jamais mon Isabelle. La courtoisie m’aurais d’ailleurs dicté de féliciter la dame à propos de son enfant puisque je ne l’avais pas vue depuis, mais au vent les bienséances, cette situation ne s’y prêtait pas. Cependant, j’avais beau être le premier des ingrats, ma conscience me dictait d’éviter une telle scène à un enfant en bas âge. « Nous ferions d’ailleurs mieux d’arrêter là pour ne pas étendre les dégâts. Sauf si vous avez encore quelque chose à ajouter, Madame ?.. » Il n’avait rien demandé, et à vrai dire, ni elle ni moi non-plus.


             
(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna & gifs:gifs hunt herbologist healer

           

_________________
    lost souls
    Quand on croit, on croit que le monde n'est pas seulement celui qu'on voit, que le réel n'est pas seulement ce qui est visible. On croit que toute vie à un sens et une importance infinie, que chaque individu sur cette terre porte une promesse qui le lie aux autres, une promesse dont il n'a même pas conscience, la plupart du temps. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 11/05/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 82
♆ âge du personnage : 30 ans
♆ métier : être une mère et une épouse aimante
♆ statut marital : mariée et mère d'un fils de deux ans

⚓︎

londonienne pure souche ⚓︎ mère d'un petit Charles âgé de deux ans ⚓︎ meilleure amie de Katerina ⚓︎ épouse de Charles II ⚓︎ fan de mode ⚓︎ aime passer son temps libre à faire du point de croix ⚓︎ participe à des oeuvres caritatives pour venir en aide aux plus démunis ⚓︎ a embarqué à Southampton ⚓︎ direction New York ⚓︎ est excitée à l'idée de faire ce grand voyage pour voir le monde ⚓︎ parle bien le français




MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   Ven 29 Mai - 17:40

Décidément, Gideon ne connaissait plus l’étiquette. Depuis un petit moment, nous n’étions plus intime. Nous n’étions plus amis. Et je me demande même si nous ne l’avons jamais été. Quoiqu’il en soit, ses paroles n’étaient pas appropriées pour des personnes qui n’étaient venus que des étrangers, son ton agressif était en effet un manque de respect. Sans doute par l’humeur, j’ai choisi de répondre moi aussi d’une manière agressive. Mes mots ont sans doute dépasser ma pensée… quoi que, je ne pense pas finalement. Je sentis un vent de frayeur m’envahir lorsqu’il se mit à hurler que je n’avais pas le droit de parler pour Isabelle. Il n’avait pas tord, mais il ne m’avait pas vraiment laisser le choix. Je savais ce que je disais. Isabelle avait été une amie proche de moi. Sa perte m’avait touché, mais ne m’avait pas changé.

Ses paroles suivantes ne firent que me blesser. Comment osait-il m’attaquer sur ce douloureux souvenir ? J’avais perdu mon enfant alors que j’étais déjà enceinte de 5 mois. J’avais eu un véritable accouchement. J’avais du faire le deuil de cet enfant. Afin d’affronter ce deuil, j’avais donner un prénom à cette petite fille. Elle s’appelait Catherine. Je retenais une envie de le gifler violemment. « Je t’interdis de dire que j’ai remplacé ma fille par mon second enfant. Catherine ne sera jamais remplacé ! » Dis-je les dents serrées. J’aurais pu avoir les larmes aux yeux, comme souvent lorsque je parle de ma fille mais je me sentais tellement en colère que c’était impossible.

« Oui, mon cher. Laisse moi te dire que tu ne méritais pas Isabelle. Tu t’es isolé pour devenir un homme irrespectueux incapable d’avoir la décence de ne pas attaquer une femme sur la perte d’un enfant. » Je serrais le poing. « Tu me donnes envie de vomir. » Et ce n’était pas totalement imagé puisque la colère qui était en moi couplé au mouvement du bateau me donnait véritablement la nausée. Je regardais dans les yeux Gideon. Si au départ, j’avais décidé de le vouvoyer à nouveau, je me sentais trop en colère pour le faire. Je trouvais que cela lui accordait trop d’importance. « Tu es tombé bien bas. » Si j’avais été attristé au départ par le comportement violent que je ne ressentais plus aucune pitié, son comportement ne pouvait s’excuser.

_________________
On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
is talking to you
you better listen




MessageSujet: Re: my mistake ⚓︎ Helena & Gideon   

Revenir en haut Aller en bas
 

my mistake ⚓︎ Helena & Gideon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gideon ou Rossi ?
» duel deck liliana vs gideon
» Jason Gideon - terminée -
» Jason Gideon «L'erreur d'un jour devient une faute, si l'on y retombe.»
» Tout ce qu'il faut savoir sur Helena Bonham carter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TITANIC ♆ Let's make history :: The Atlantic Ocean :: RMS Titanic :: Installations 1st & 2nd Classes :: Cabines :: 1st class-