AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Comme vous avez pu le constater beaucoup de première classe dans le titanic. Merci de privilégier les autres classes et l'autre navire (hors scénario évidemment). La première classe pour le titanic est donc BLOQUÉE Rappel: 3 scénario par personnes (pris ou pas) pas plus, avec un avatar qui peut être réservé les deux autres aux choix. Il faudrait également penser à commencer les rp's ce week-end. Bisous le staff

Partagez | 
 

 APH ✿ I'm not who you think I am

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 15/04/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 290
♆ âge du personnage : on ne demande pas à une dame son âge voyons, mais s'il faut absolument vous répondre, j'ai trente deux années.
♆ métier : officiellement je n'ai pas d'emploi, officieusement j'étais serveuse dans un bar miteux de Southampton et je suis domestique pour des riches familles (sans que mon frère ne le sache)
♆ statut marital : officiellement je suis fiancée, officieusement ... je saurai pas vous dire avec précision ... je ne suis pas mariée ou veuve, c'est déjà une chose sûre.


THERE IS MORE THAN MEETS THE EYES, I SEE THE GIRL THAT IS INSIDE

En réalité elle s'appelle Ann Barrow et est orpheline. Sur le paquebot uniquement elle est Pearl Hawthorne parce que son frère a tué involontairement deux personnes à Southampton et qu'à présent tous les deux doivent prendre leur identité pour quitter l'Angleterre. Ils doivent aussi faire comme s'ils étaient fiancés.


MessageSujet: APH ✿ I'm not who you think I am   Mar 21 Avr - 1:36



   
Pearl Hawthorne / Ann Barrow
 Natalie Portman

Carte d'embarquement
Paquebot ⚓︎ Titanic
Lieu d'embarquement ⚓︎ Southampton
Classe ⚓︎ 1st class officiellement toutefois aurait du être 3rd class.
Destination ⚓︎ New York
Motif(s)  ⚓︎ Officiellement, pour voyager, Officieusement pour fuir l'Angleterre

Carte d'identité
Nom de famille ⚓︎ Pour l'état mon nom de famille est Barrow, le nom de famille que l'on donne aux orphelins de là ou Tone' et moi venions. Mais sur le Titanic et aux yeux de tous je suis une Hawthorne, la fille unique d'une famille d'aristocrates.
Prénom(s) ⚓︎ Une fois de plus, pour l'état je suis appellée Ann. Mais sur le Titanic je dois répondre au doux nom de Pearl. Il m'arrive encore parfois de ne pas comprendre que l'on me parle.
Date de Naissance ⚓︎ En temps qu'Ann, je suis née le cinq mai de l'année mille huit cent quatre vingt huit. Comme je ne sais pas quand est née Pearl je donne cette date.
Lieu de Naissance ⚓︎ je suis née à Southhampton alors que Pearl elle vient d'Ecosse.
Âge ⚓︎ j'ai tout comme Pearl trente deux années.
Origines ⚓︎ Pearl est écossaise quand moi je suis anglaise.
Métier ⚓︎ Pearl n'est qu'une héritière qui part aux Amériques avec son fiancé américain pour y vivre. Ann quand à elle a gagné des sous à la sueur de son front, la plupart du temps en temps que serveuse dans des bars miteux.
Statut marital ⚓︎ célibataire, mais Pearl a un fiancé américain.
Orientation sexuelle ⚓︎ je ne sais pas vraiment ce qu'est l'amour. J'en ai entendu parler, je ne sais pas si c'est réel. Ni si c'est possible, je ne suis pas fleur bleue, et je sais que les hommes ne veulent qu'une chose. Je ne suis pas prude et j'ai déjà usé de mes charmes pour obtenir des choses, mais le réel sentiment amoureux, je ne connais pas. Du moins je ne pensais pas. Facile pour quelqu'un qui est sensé être fiancé, n'est ce pas?

   
Physique et Caractère
franchise Ann est une personne très franche et n'hésitera jamais à vous dire ce à quoi elle pense. Elle ne fait pas de quartier et ne prend pas de chemin détourné. Elle n'a pas sa langue dans sa poche et ça lui a déjà valu pas mal de coups de bâton. Elle n'est pas vraiment féminine, ou du moins elle n'a jamais été entourée que d'hommes donc elle a sa propre "vision" de la féminité. Pearl quand à elle doit considérablement se brider. C'est que les femmes "bourgeoises" leur crédo c'est « sois belle et la ferme » en plus poli que ça bien entendu. Alors elle doit se mordre la lèvre, elle doit calmer ses ardeurs et ne pas répondre quand elle entend des critiques sur les classes dites "inférieures". C'est ça que de jouer le rôle d'une autre.

timidité bien qu'elle soit grande gueule, Ann peut aussi bien être très timide. Elle n'est pas vraiment à l'aise avec les femmes et se sent toujours inférieures à elle. Elle sait oser et jouer de ses charmes sur les hommes, ça n'est pas du tout un souci, mais elle se sent très mal à l'aise en compagnie d'autres femmes puisqu'elle se compare toujours à elles et se dévalorise. Pearl peut donc utiliser cette timidité pour se cacher. Elle doit avoir peur des hommes, et ça lui permet de jouer son rôle d'aristocrate fiancée à merveille. Elle n'a jamais connu l'amour et même n'y croit pas.

force Ann est une femme forte qui tient toujours la tête haute. Elle a tenu son frère à bout de bras, et n'a jamais courbé l'échine ou s'est lamentée sur son sort. Elle n'a pas eu la vie facile et pourtant ne va pas s'en ouvrir à tout le monde. Elle sait qu'on n'a rien sans rien et n'hésite pas à tout faire pour avoir ce qu'elle veut. Pearl a un certaine force de caractère aussi. Si elle doit être soumise dans ce monde de bourgeois et de première classe ou elle est sur le Titanic, elle adore apprécier des moments à elle seule.

finesse d'esprit C'est bel et bien là qu'Ann et Pearl sont les plus semblables, elles sont de mondes différents, mais leur piquant et leur intelligence ne peut qu'être remarquée et appréciée. Si Ann l'utilise avec gout, Pearl quand à elle dissémine ses avis que l'on peut juger "progressistes" dans les conversations.

sens de la famille là où Pearl n'a pas de famille connue et doit aller aux Amériques pour épouser son fiancé américain, Ann quand à elle est très attachée à son frère ce qui rend du coup de plus en plus impossible le fait de se faire passer pour sa fiancée. C'est de l'amour qui les lie, oui, mais de l'amour fraternel, et elle se sent souillée de devoir faire croire autre chose, ce qui explique le fait qu'elle essaye de ne pas être trop à ses côtés.

schizophrénie Non il n'y en a pas ou du moins pas ... à proprement parlé. Mais il est certain qu'à force de devoir jouer le personnage de Pearl tout en étant Ann en réalité ... qui sait ou la frontière va disparaitre.
   

   
Derrière l'écran
Nom / Pseudo ⚓︎ Kusumitagraph' ou Lorelei Sebasto Cha
Âge ⚓︎ 29 ans bientôt
Comment tu as connu TLMH ⚓︎ J'suis admin donc ... XD
Ce que tu penses de TLMH ⚓︎ Idem, j'suis admin alors ... :roll:
Avatar choisi ⚓︎ Natalie Portman
Groupe choisi ⚓︎ 1st Class
Inventé ou scénario ⚓︎ inventé
Présence sur le forum ⚓︎ le plus souvent possible
Suggestion/dernier mot ⚓︎ Je vous aime
Survie de votre personnage ⚓︎ 0/100

   
css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________
Ralentissement/Absence du 23/05 au 01/06
.


BUT IT FEELS SO RIGHT
THIS IS NEW FOR ME


.
(c) kusumitagraph'


Dernière édition par A. Pearl Hawthorne le Jeu 23 Avr - 1:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 15/04/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 290
♆ âge du personnage : on ne demande pas à une dame son âge voyons, mais s'il faut absolument vous répondre, j'ai trente deux années.
♆ métier : officiellement je n'ai pas d'emploi, officieusement j'étais serveuse dans un bar miteux de Southampton et je suis domestique pour des riches familles (sans que mon frère ne le sache)
♆ statut marital : officiellement je suis fiancée, officieusement ... je saurai pas vous dire avec précision ... je ne suis pas mariée ou veuve, c'est déjà une chose sûre.


THERE IS MORE THAN MEETS THE EYES, I SEE THE GIRL THAT IS INSIDE

En réalité elle s'appelle Ann Barrow et est orpheline. Sur le paquebot uniquement elle est Pearl Hawthorne parce que son frère a tué involontairement deux personnes à Southampton et qu'à présent tous les deux doivent prendre leur identité pour quitter l'Angleterre. Ils doivent aussi faire comme s'ils étaient fiancés.


MessageSujet: Re: APH ✿ I'm not who you think I am   Mar 21 Avr - 1:37


This is the story of my life
« Tu te fous de ma gueule!? » sa main s'écrase en un poing sur la table où elle était assise et il sursaute. « Réponds moi Anthony! Tu te fous de ma gueule! » elle se lève d'un geste et s'approche vers lui à pas vif. « Est ce que je t'ai pas demandé de rien faire! » ses yeux lançaient des éclairs et s'il avaient été des revolvers il y a fort à parier que son cadet serait déjà six pieds sous terre à l'heure qu'il est. « Putain Ann, il laisse ses mains s'balader partout sur toi et j'suis pas sensé réagir! » la baffe cingle l'air et laisse une belle trace sur la joue blanche d'Anthony. « J'ai pas besoin d'un prince charmant, Tone'  » il ouvre la bouche mais elle lève l'index. Il sait que la seconde baffe n'est pas loin. « T'es pas croyable. Tu sais ce que ça veut dire! » elle se retourne faisant voler son jupon prequ'en lambeaux. « Mais j'suis sensé prendre soin de toi, Ann » dit-il doucement, tentant de s'expliquer. Mais ça ne marche pas. « Arrête de dire des conneries. Viens par la que j'lave tes mains ... » il s'approche d'elle et la laisse lui passer les mains sous l'eau. Elle le force à s'asseoir sur une chaise et prend un linge qu'elle mouille doucement avant de lui appliquer sur l'arcade sourcilière qu'il a en sang. « En tout cas tu verrais sa tronche » elle laisse apparaitre un demi-sourire puis soupire. « T'es désespérant Tone'. C'est moi l'ainée, pas toi. » il se met à rire mais cesse rapidement puisque sa coupure à la lèvre inférieure lui lance une douleur dans le bas de son visage. « On sait tous que des Barrow c'est bel et bien toi le cerveau Ann. Moi j'suis que les poings. » elle soupire de nouveau et passe sa main sous son menton pour lui lever la tête. « Tu fais chier p'tit frère. » dit-elle en continuant à le soigner.

Gabriel était loin d'être un ange. Cela faisait déjà deux ans qu'les frangins Barrow trimaient dans ce bar pourri des bas-fonds de Southhampton. Aux yeux de tous ils étaient des ramassis d'être humains. Ils étaient la pauvreté. Ils étaient crasseux. Du moins c'est que vous diraient les messieurs dame qui boivent leur thé dans des tasses en porcelaine. Il était cuisinier. De manière approximative en tout cas, et elle faisait le service. Son minois faisait s'retourner tous les matelots de l'établissement. Et particulièrement Gabriel. Le bar était vide. Ou presque, « Viens là ma belle ...  » elle soupirais et prenant son chiffon continuais à nettoyer les tables voisines. Mais il insistait un peu plus après une longue rasade de bière.  « Je bosse là Gabriel » il se lève et vient l'embêter passant ses mains autour de sa taille. « Arrête ça tout de suite » dit-elle en se débattant alors qu'elle sentait sa main remonter sous ses jupes. « Allez fais pas la prude j'suis sûre que tu veux qu'ça. » tout ça parce qu'elle avait cédé à ses avances une fois pensant en être débarrassé le gros dégueulasse revenait à la charge tous les jours. Au loin elle vit Anthony arriver, le visage rouge mais d'un geste de la main l'interdit d'approcher. « Allez ... viens Ann, j'ai envie de toi ! » murmure t'il à son oreille. Agacée elle prend la choppe vide sur la table et l'écrase sur le front de Gabriel. « SALOPE » laisse t'il échapper en hurlant de douleur et de surprise. Elle profite de ce temps pour s'enfuir en courant, ne remarquant pas qu'Anthony est revenu dans la pièce.

* * *


« Tu te fous de ma gueule!  » disait-elle avec une petite voix. « On va faire quoi ...  » ses larmes ne coulaient pas encore sur ses joues gelée, mais elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour le retenir. Il fallait qu'elle soit forte. « Faut qu'on parte. Tu le sais bien Ann » elle savait pertinemment qu'il avait raison. Il avait plus que raison d'ailleurs. mais ... « Mais c'est la ... maison ...  » elle n'est pas sûre du terme, mais c'était la seule chose qu'elle avait connu qui pouvait avoir ce nom.  il prit ses mains dans les siennes et l'invitais à s'asseoir sur le lit. « On n'a pas de maison » il était dur avec elle. « On n'en aura jamais. Elle nous a déposés ici, et elle viendra jamais nous chercher. Je n'ai plus que toi Ann, et tu n'as plus que moi » affectueusement il recouvrait les mains de sa soeur des siennes. « Et j'te promets. Malgré la vie, on ne se séparera jamais. Je ne te laisserai jamais tomber. » les larmes roulaient sur ses joues laissant dans la poussière une trainée sombre. « Mais on va les laisser? Andy et même Thomas? » dit-elle d'une petite voix étranglée. « T'es la seule qui compte à mes yeux, Ann » et il dépose un baiser sur son front. « Tone'? » il la regarde doucement. « Tu sais que c'est moi l'aînée hein ...  » il ne répond pas mais lui sourit simplement. Bien sûr qu'il le sait.

C'était sombre, c'était humide et poussiéreux. Et pourtant c'est là qu'ils grandissaient. Entourés d'autres gamins comme eux. Elle avait deux ans de plus que lui, et ils étaient vraiment frères et soeurs. C'était bel et bien la seule chose qu'ils savaient. Ils avaient la même mère. Et c'était pas du luxe quand on voit la diversité des gosses à l'orphelinat. C'était la ville qui prenait en charge leur "éducation". Enfin c'était un bien grand mot. On les nourrissait, les empilaient dans des dortoir à trente, et on fermait les portes. Ils étaient les oubliés. Ceux dont on ne voulait pas. Ils étaient les pestiférés. On préférait fermer les yeux sur eux. « Souris Anthony, comment veux tu qu'une famille veuille de toi si tu n'y mets pas du tien! » elle regarde l'adulte qui vient de donner une tape à l'arrière de la tête de son frère et immédiatement sort du rang pour venir lui prendre la main. « Ann tu retournes avec les filles! » mais elle ne bouge pas, et le défie du regard en serrant la main de son frère fort dans la sienne. La main s'abat sur elle et un cri déchire le silence. Anthony vient de sauter sur l'adulte et le mord à la main. Celle la même qui s'est levée sur sa soeur. « Je comprends pourquoi au bout de huit ans personne veut de vous. » lâche l'adulte alors qu'il parvient à se débarrasser d'Anthony. « Qui pourrait vouloir d'emmerdeurs comme vous! ». Elle retourne dans le rang, et lui aussi. De loin elle le regarde et murmure « Je t'aime Tone' » à quoi il répond « Je t'aime Ann. »

* * *


Partir de l'orphelinat avait été aussi bénéfique que maléfique pour eux. Ils avaient erré das les rues. Et le rapport de force avait été inversé. S'il avait pris le dessus dans leur enfance, à présent qu'ils étaient adolescents, c'était elle qui les menait. Elle qui trouvait de quoi manger, et un endroit où dormir. Il avait choisi de partir, mais c'était elle qui avait pris les choses en main. « On va pouvoir travailler dans cette auberge un temps Tone' » elle la lui désignait du doigt. « Co-comment t'as fait ça ? » il arquait un sourcil et regardait sa soeur dans les yeux. « Ca te regarde pas. Ce qui compte c'est qu'on puisse dormir au chaud et qu'on ait de quoi manger. » mais bien sûr, il n'est pas idiot. Et il a bien remarqué que les gens s'attardent de plus en plus sur elle. Surtout les hommes. Et il n'aime pas vraiment ça. « T'as joué de tes avantages ? » dit-il en mimant sa poitrine. « C'est vrai que j'peux pas nous dégoter des trucs grace à ça moi, j'ai personne au balcon », son ton était cynique et piquant et elle n'aimait pas ça. « T'as bradé ta virginité pour un toit et le couvert!? »  Ann s'empourpra immédiatement et le regarda d'un air furieux. « Tu te fous de ma gueule Tone'! » son coude atterrit dans les côtes de son frère qui pourra un cri de douleur. « La seule chose que tu nous dégote c'est des emmerdes ! »

Le patron n'était pas vraimnent d'accord pour laisser des jeunes de seize et dix-huit ans travailler pour lui. Mais elle avait souri tout ce qu'elle avait pu et il avait fini par accepter. A une condition. Qu'elle le laisse la dessiner trois après-midis par semaine. Son visage lui avait plu et ses courbes également. Elle n'était pas vraiment enthousiasmée il fallait bien le dire, mais se disaient qu'ils n'avaient pas le choix. « N'aie pas peur » il était très gentil. Et il s'avère aussi qu'il aimait les hommes. C'était peu répandu, mais ça l'a tout de suite mise à l'aise. « Je ne te veux rien, je veux juste que tu me serves de modèle. Rien de plus. Et en échange je t'emploierai toi et ton frère. » son bar n'était pas très bien placé, mais les gens affluaient. Il faut dire que, quelle que soit la classe sociale, les gens se retrouvent tous dans l'alcool. « Ann, je t'ai obtenu un moyen de te faire un peu plus d'argent. » elle arquait un sourcil. Elle ne lui faisait pas entièrement confiance. Elle ne faisait confiance qu'à Anthony de toutes manières. « Il y a un grand artiste qui a besoin d'un modèle de nu » tout de suite la jeune femme devient livide. « Il n'en est pas question ... je refuse de poser nue. » dit-elle catégoriquement. Il n'a pas insisté. Mais elle a fini par accepter. Elle n'avait pas vraiment le choix, l'argent ça pousse pas sur les arbres.

* * *


De fil en aiguille elle était passée de modèle à aide cuisinière chez des riches familles. Bien sûr elle n'en avait jamais rien dit à Anthony qui n'avait pas trop l'air de s'en préoccuper. Trop attiré par le sexe faible et ses attraits. Il fallait de plus en plus qu'elle le couvre. Qu'elle réponde de ses actes et l'excuse pour son comportement infantile. Mais il plaisait aux filles. Faut dire qu'il était charmant. Et elle se prenait parfois à être jalouse de la nuée de demoiselles -de tout rang- qui se pressaient autour d'Anthony. Et pourtant elle faisait toujours tout pour lui. Il était sa seule famille, il était sa maison, après tout. « Tu devineras jamais ce que j'ai pour toi! » elle levait un sourcil. Trente ans passés et son frère était toujours un mystère pour elle. « Tu sais que j'aime pas les surprises ...  » il fit mine de se renfrogner. « Ouais si t'en veux pas j'peux aller le donner à la fille de la boulangère » il désignait du menton la fenêtre pour désigner l'endroit ou se trouvait sa dernière conquête. « J'suis sûre qu'elle sera ravie elle! » immédiatement elle sentit une pointe de jalousie l'étreindre et elle levait les yeux au ciel. « Mais non, vas-y dis moi!  » il la fit mariner encore quelques minutes considérant faussement l'idée de la laisser là. « Allez ... fais pas ta tête de mule! » dit-elle en riant. « C'est bien parce que c'est toi!  » et il produisit de sa poche deux titres de transports pour le Titanic. Elle resta deux minutes bouche bée. Réellement muette. Est ce qu'elle devait rire. C'était un blague. « Cache ton enthousiasme Ann ... » elle fronçait les sourcils. « T'as eu ça ou ? » dit-elle en attrappant les papiers et consultant les noms dessus. « Pearl Hawthorne, Sean Archfield ... même cabine ... » murmura t'elle en lisant « FIANCES! » elle relevait les yeux vers lui « C'est qui!? » elle avait peur de la réponse, et elle avait peur de la provenance de ces "miraculeux" billets. Et il raconta l'histoire. « Tu te fous de ma gueule Tone'! » dit-elle en écarquillant les yeux « Tu ... t- » sa voix s'étranglait. « C'est arrivé très vite. Je voulais pas leur faire de mal, juste les effrayer, leur faire peur, tu sais à quel point je hais ces riches qui pensent que tout leur est dû. C'est moi ... c'est ... je ...  » il semblait perdu, alors qu'il y a quelques minutes auparavant il était enjoué. C'était l'effet terrible que provoquait sa soeur sur lui. « Je voulais leur faire peur, et en fait il a répliqué. Il ... il s'est jeté sur moi et s'est embroché tout seul sur le poignard ...  » Ann ferma les yeux. « Et elle s'est mise à hurler, alors ... je pouvais faire quoi. Elle allait courir, elle allait prévenir tout le monde, même les flics! Tu te rends compte. » Elle s'assit sous le poids de la révélation. Son frère avait tué deux personnes. Volontairement peut être que deux. Mais ça ne ferait pas de différence. « Mon dieu Tone' ... » soufflait-elle en haussant les épaules.

Elle travaillait pour les Emerson depuis quelques années à présent, en silence. Elle fermait sa bouche et était une ombre. Elle n'était pas heureuse. Elle ne vivait pas, non elle survivait. A peine. Mais assez pour subvenir aux besoins d'elle et son frère. Et elle subissait. Les regards des femmes qui la dévisageaient quand elle servait le repas. Les murmures sur son passage dans la belle maison familiale. Mais elle ne disait mot. Si elle était franche, elle n'était pas pour autant inconsciente. Elle avait besoin de ce second emploi. Et elle s'amusait à rire de ces riches qui se pomponaient devant la glace. qui veillaient à ce qu'il n'y ait pas de plis dans leurs robe. « Je préfère ma vie sans argent à leur prison d'or. » murmurait-elle alors que la fille de Lord Emerson l'entendit. « Ah oui ... alors retourne avec les tiens, il y a de la vaisselle à faire à la cuisine. » elle haussait les épaules et soupirait du regard méchant qu'Ava Emerson lui avait lancé. Elles avaient presque le même âge et tout les opposaient pourtant. Ava retournait avec ses amies qui parlaient du sujet à la mode dans la bourgeoisie à ce moment. L'insubmersible Titanic.

* * *


Ces heures passées à devoir les observer allaient enfin payer. Elle était accrochée au bras d'Anthony fermement et se sentait terriblement mal à l'aise dans ce corset. « J'ai du mal à respirer ... » soufflait-elle à son frère à voix basse alors qu'ils montaient sur la passerelle. « Calme toi, on arrive au contrôle. » elle prit une grande inspiration et collait un grand sourire sur son visage en arrivant devant l'homme au haut-de-forme qui hurlait pour répartir les gens. « Bonjour » entendit-elle Anthony dire. « Bon voyage Monsieur Archfield. Et à votre charmante fiancée également. » elle lui esquissa un sourire doux qu'elle voulait convaincant. Observant autour d'elle, elle se dit que c'était peut être une chance. Un nouveau départ qui leur était offert. Elle n'avait pas pu prévenir les Emerson, mais c'était pas grave. La seule chose qui bloquait pour elle, c'était qu'elle devait se faire passer pour la fiancée de son frère. « On se retrouve dans notre cabine ma chérie, je vais vérifier qu'ils ont bien embarqué tous nos effets. » dit-Anthony avec un aplomb et un ton qu'elle n'avait jamais soupçonné. Il semblait très bien évoluer dans le milieu ... lui. Parce qu'elle manquait de trébucher et se rattrapais rapidement à la première personne venue dans la foule. « Excusez moi. » dit-elle en rougissant un peu. Puis elle ré-ajustait son chapeau et se rendait vers la cabine qui leur avait été attribuée. En première classe!

Ils n'avaient pas le choix. Elle ne laisserait jamais Anthony aller en prison. Elle ne supporterait pas d'être séparée de lui. Alors autant fuir. Ces billets étaient un miracle. Ou peut être un coup de pouce du destin pour les frangins Barrow. « C'est peut être une chance. Pouvoir redémarrer de zéro. Recommencer tout. Pouvoir ... changer de vie ... » elle le regardait, il semblait convaincu. Il l'avait amené dans la ruelle ou il avait caché le corps et leurs effets. Ils avaient inspecté les affaires et en avaient déduits pas mal de choses. « Il est américain, elle est écossaise. Il est venu chercher une fiancée et la ramène en Amérique pour l'épouser. » les papiers d'identité à l'appui elle continuait. « Fiancés ... ils sont fiancés ... » elle soupirait doucement. « Ouais ... et? » elle était mal-à-l'aise à l'idée de devoir jouer les fiancées de son frère. Même si ce n'était pas la vérité. « Ce n'est que le temps du voyage. On verra bien une fois là bas ... » Mais ils le savaient tous les deux ... ils n'avaient pas le choix. Ils devaient devenir Sean Archfield et Pearl Hawthorne. Deux riches voyageant à priori seuls.

   
css made by kusumitagraph | lorelei sebasto cha

_________________
Ralentissement/Absence du 23/05 au 01/06
.


BUT IT FEELS SO RIGHT
THIS IS NEW FOR ME


.
(c) kusumitagraph'


Dernière édition par A. Pearl Hawthorne le Jeu 23 Avr - 3:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
membre titanic
avatar

is talking to you
you better listen




♆ j'ai embarqué le : 20/04/2015
♆ j'ai beaucoup parlé : 104
♆ âge du personnage : 33 ans
♆ métier : Héritier d'une imposante fortune, on voudrait le voir ministre, ou président.. Il aimerait juste qu'on lui foute la paix et qu'on le laisse gérer sa fortune comme il veut.
♆ statut marital : On l'a plus marié pour les convenances qu'autre chose, mais dès qu'il peut se débarrasser de sa femme il ne se gène pas; la preuve étant qu'il l'a laissé à Southampton pendant son voyage.

MessageSujet: Re: APH ✿ I'm not who you think I am   Jeu 23 Avr - 2:10

3 8

_________________

And my soul is yours to save
Close your eyes let me tell you all the reasons why, Think you’re one of a kind. Here’s to you the one that always pulls us through
(c)LUCKYRED.

!EN RALENTISSEMENT RP!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
is talking to you
you better listen




MessageSujet: Re: APH ✿ I'm not who you think I am   

Revenir en haut Aller en bas
 

APH ✿ I'm not who you think I am

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TITANIC ♆ Let's make history :: Boarding Pass :: Billets d'embarquements :: Passagers acceptés-